Prestations pour tiers


Si vous possédez une œuvre d'un intérêt patrimonial certain et que vous souhaitez la soumettre à l'expertise des spécialistes de l'Institut, vous pouvez introduire une demande selon la procédure indiquée au bas de cette page.

Conformément à l'arrêté du Régent du 24 juin 1948, tel que modifié pour la dernière fois le 24 juillet 2008, fixant ses missions, l'IRPA est habilité à poser tout acte utile gratuitement ou moyennant une rémunération spécifique.

En tant qu'institution publique chargée de l'étude et de la conservation du patrimoine artistique du pays, l'IRPA ne prend en charge que des objets qui ressortissent au patrimoine public (musées, églises, administrations, etc.) ou qui présentent, du point de vue de l'Institut, un intérêt significatif pour la recherche scientifique liée au patrimoine.

La décision d'accepter un travail pour étude (et éventuellement, par la suite, pour un traitement de conservation/restauration) est prise conjointement par le Directeur général et les équipes concernées.

Deux types de demandes peuvent être introduits : solliciter un avis d'histoire de l'art par mail ou par courrier ou bien soumettre l'œuvre à des examens ou à un traitement de restauration. La procédure à suivre est identique (voir au bas de cette page).


Solliciter un avis sur une oeuvre

Les historiens d'art de l'Institut peuvent fournir gratuitement, dans le cadre de leur activité scientifique, des avis d'histoire de l'art sur des œuvres ressortissant à leur spécialité. Dans la plupart des cas, ces avis tiennent en une simple réponse par mail ou par lettre et n'offrent qu'une orientation générale. Ils n'engagent formellement ni leur auteur ni l'Institut. Aucun certificat n'est établi et la valeur marchande des objets n'est jamais indiquée. La demande et les photographies envoyées par les propriétaires sont conservées dans les dossiers scientifiques de l'Institut ; les photos ne sont pas intégrées à la photothèque.


Soumettre une œuvre à des examens approfondis

Constat d'état en vue d'un traitement de conservation-restauration

Les conservateurs-restaurateurs de l'Institut peuvent fournir une estimation pour un éventuel traitement de conservation-restauration d'une œuvre de première qualité. Dans la plupart des cas, ils se déplacent pour examiner l'objet afin d'évaluer le travail à réaliser et le coût de l'intervention. Lorsqu'une œuvre ne peut pas être traitée par l'Institut, celui-ci renverra le demandeur vers des conservateurs-restaurateurs privés expérimentés.

Imagerie scientifique

Les spécialistes de l'Institut peuvent réaliser l'examen infrarouge, la radiographie et la photographie U.V. d'une œuvre. Pour des raisons de sécurité, ils préfèrent réaliser ces examens à l'Institut même. Néanmoins, un travail in situ est possible, moyennant une visite préliminaire sur le site. Pour les musées, le travail s'effectue en général lorsque le bâtiment est fermé au public. Notons par ailleurs que les réflectographies et photographies infrarouges sont plus difficilement réalisables sur les œuvres protégées par une vitre.

Analyses de laboratoire

Les laboratoires contribuent à l'étude des matériaux et des techniques relatives aux œuvres d'art et aux monuments. En fonction des matériaux constitutifs de l'œuvre, divers examens sont possibles : datation par la dendrochronologie des œuvres en bois (peintures sur panneau, sculptures, instruments de musique...), datation par le carbone 14, analyses des matériaux (supports, couches picturales, monuments...).

Les tarifs pour les constats d'état, l'imagerie scientifique et les analyses de laboratoire sont calculés en fonction du type d'examen et du temps nécessaire pour réaliser le travail (nombre de visites sur place, etc.). Vous pouvez néanmoins consulter la liste des tarifs de base. L'Institut n'est pas assujetti à la TVA.

Les œuvres examinées au sein de l'Institut sont systématiquement photographiées et versées dans la photothèque de l'Institut, mais les propriétaires peuvent conserver l'anonymat s'ils le souhaitent. Dans ce cas, il leur sera attribué un numéro de collection qui garantira la confidentialité. Cliquez ici pour plus de détails à ce sujet.


Procédure à suivre pour introduire une demande

Complétez ce formulaire et envoyez-le à directeur@kikirpa.be ou à la personne de contact du service concerné (ou encore à l'adresse postale Institut royal du Patrimoine artistique, Parc du Cinquantenaire 1, 1000 Bruxelles). Merci de joindre également de bonnes photos d'ensemble (y compris une photo du revers, dans le cas d'une demande pour un constat d'état) ainsi qu'une bonne photo des éventuelles signature ou inscriptions (sur l'œuvre, sur le cadre ou au dos); si vous introduisez votre demande par e-mail, merci de veiller à ce que la résolution des photos soit suffisante (si possible entre 1,5 et 2 Mo).

Vous recevrez une réponse incluant, dans le cas d'une demande d'examen ou d'un rapport d'état conséquent, un devis détaillé et les délais de réalisation.