Restauration Agneau mystique: rapport

Fin 2012, l'IRPA commençait la première phase de la campagne de conservation-restauration du polyptyque de l'Agneau mystique des frères Van Eyck.  Sur les panneaux et les cadres originaux du retable fermé, qui était largement surpeints, la couche de peinture originale de Van Eyck a été précautionneusement remise au jour. Depuis octobre 2016, dans la cathédrale Saint-Bavon, le retable est fermé chaque jour entre 12h et 13h et vous pouvez admirer ces panneaux et ces cadres restaurés : une expérience unique !  

 

Vous pouvez aujourd'hui lire le rapport de synthèse de cette première phase de la campagne d'étude et de conservation (en néerlandais).

 

Durant la phase 2, menée en ce moment, toujours dans la salle du Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK) spécialement aménagée en atelier de conservation-restauration, les restaurateurs de l'IRPA étudient et restaurent le registre inférieur du retable ouvert, avec, au centre, l'Adoration de l'Agneau mystique.  Sur ces panneaux également, la peinture originale de Van Eyck sera, sous le contrôle d'une commission internationale et interdisciplinaire d'experts, libérée de ses larges surpeints.  Vous pourrez admirer le résultat de ce traitement en 2020, à l'occasion de l'Année Van Eyck, dans le tout nouveau centre du visiteur de la cathédrale Saint-Bavon. Les panneaux extérieurs restaurés de l'Agneau mystique seront en outre au centre de l'ambitieuse expo 'Van Eyck : une révolution optique', qui vous fera revivre le monde de Jan Van Eyck début 2020 au MSK.  

Les deux phases de cette campagne de conservation-restauration sont financée à 80 % par les autorités flamandes et à 20 % par le Fonds Baillet Latour.