Le laboratoire du verre et des vitraux


Au cours de l'histoire, le verre a parcouru un long chemin, tant au niveau de sa production que de son utilisation. Le verre naît de la fusion, à haute température, du sable, de l'alcali et de la chaux vive. L'origine des matières premières, tout comme les différentes proportions des composants, donnent lieu à de nombreuses sortes de verres. En outre, grâce à l'incorporation de petites quantités d'oxydes de métal, on obtient un nombre infini de variétés de verre coloré. Avec le développement de la peinture sur verre (grisaille et émail, entre autres), le verre constitue aussi un support pour des créations décoratives.

Le laboratoire du verre et des vitraux se concentre sur l'étude analytique d'objets en verre et de vitraux, ce qui présume l'étude des aspects suivants :
- la composition de tous types de verre depuis l'Antiquité jusqu'aux Temps modernes ;
- l'examen technico-matériel de la couche décorative ;
- les processus chimiques d'altération: cause, état, traitement, conservation.

La peinture émail était aussi appliquée sur des supports métalliques, selon les techniques du cloisonné et du champlevé. Le laboratoire du verre mène une étude sur la composition, l'adhérence et la dégradation de l'émail et de son support. Plus spécifiquement, nous poursuivons une vaste étude technico-matérielle visant à mettre en comparaison les émaux des régions mosane et rhénane et de Limoges.

Voir les principaux projets du Laboratoire du verre et des vitraux



 



Personne de contact :
Helena Wouters - leen.wouters@kikirpa.be